D’après les informations de Motorsport.com, Kyalami devrait faire son retour en Championnat du monde Superbike la saison prochaine.

Située en périphérie de Johannesburg, la piste de 4,2 km a fait son entrée en WSBK en 1998, avec une première édition marquée par un doublé de Frankie Chili. Elle a quitté le calendrier après la manche de 2010, année qui avait vu Michel Fabrizio et Leon Haslam s’imposer dans la catégorie reine des dérivées de la série.

Marqué par une Histoire tourmentée, le circuit de Kyalami a subi de profonds changements dans les années 1990 et, plus récemment, a changé de gestionnaires. Désormais sur la voie de la rédemption, le tracé semble donc prêt à réintégrer le calendrier mondial du Superbike.

“La manche de Kyalami a figuré au calendrier par le passé, avec d’excellents résultats”, indique Daniel Carrera, directeur exécutif du WSBK, à Motorsport.com. “De nos jours, le WSBK bénéficie d’une bonne audience télévisée et d’une bonne couverture médiatique dans le pays, ce qui démontre que les fans de moto adoreraient recevoir un événement de niveau international.”

Lire aussi :

Si Kyalami devait revenir dès 2019, l’option qui se dégage est celle d’une place au calendrier pendant l’été. Par ailleurs, il est pressenti que Jerez fasse son retour au calendrier après une saison d’absence, une décision qui s’inscrit directement dans la bonne forme du Superbike en Espagne.

Les performances d’Ana Carrasco en Supersport 300 ont donné un coup de fouet au championnat en Espagne. Nous nous attendons aussi à ce qu’Álvaro Bautista et Ducati fassent une grande différence l’an prochain, tout comme les pilotes espagnols dans les autres catégories”, souligne Daniel Carrera, convaincu que “cela contribuera à augmenter l’attention de la série dans ce pays”.

Jerez prendrait alors la place de Donington, en mai, tandis que l’épreuve britannique devrait être reportée à plus tard dans l’année afin de pouvoir miser sur une météo plus clémente. Si Donington Park doit rester au calendrier, l’épreuve attendue en Irlande du Nord, sur le circuit de Lake Torrent, ne devrait en revanche pas être prête à temps selon les informations publiées par la BBC. On se souvient en effet que ce circuit, actuellement en construction à Coalisland, a signé un accord de trois ans pour mener le WSBK sur les terres de Jonathan Rea.

Lire aussi :

En l’état actuel des choses, il semblerait que Brno n’ait plus sa place au calendrier, bien que la piste tchèque ait fait son retour cette année après cinq ans d’absence. Elle remplaçait ainsi le Lausitzring, mais d’après Daniel Carrera il ne serait pas non plus prévu de réintégrer l’Allemagne au calendrier dans l’immédiat, qu’il s’agisse de cette piste ou de celles d’Oschersleben ou du Nürburgring : “L’Allemagne est un marché important pour le World Superbike, mais il n’est pas prévu d’y ramener la série ces prochaines années.”

Enfin, Monza – dont la dernière épreuve remonte à 2013 – ne devrait pas non plus être au programme, la piste n’étant toujours pas homologuée pour accueillir les épreuves mondiales de moto.

Avec Jamie Klein