L’incendie qui a ravagé le paddock MotoE la nuit dernière, heureusement sans faire de blessés, aura une première conséquence directe : celle du report du début de ce nouveau championnat. Alors que la première manche était prévue en marge du Grand Prix d’Espagne, à Jerez, le 5 mai, celle-ci est à présent annulée.

Lire aussi :

Dorna Sports et les parties prenantes de la discipline assurent que “les travaux sont déjà en cours afin de commencer à reconstruire et à remplacer le matériel et les motos perdus dans l’incendie”, néanmoins aucun autre détail ne peut à ce stade être communiqué quant au calendrier devant être modifié, si ce n’est la volonté de faire démarrer le championnat “aussi tôt que possible”. Les dégâts sont toutefois considérables, les 18 motos participant au test de cette semaine semblant avoir été détruites dans le violent feu qui s’est déclenché peu après minuit sur le circuit andalou.

Le calendrier initial prévoit qu’après Jerez, le MotoE se rende au Mans, puis au Sachsenring, au Red Bull Ring et enfin à Misano (avec deux courses pour ce dernier rendez-vous), toujours en marge des Grands Prix MotoGP dont les 12 équipes sont issues. On compte notamment parmi les engagés les cinq teams satellites de la catégorie reine, que sont Tech3, LCR, Pramac, Avintia et le SRT.

Plusieurs pilotes de renom doivent prendre part à cette compétition, parmi lesquels Sete Gibernau qui sort de sa retraite pour l’occasion. Trois Français font aussi partie des effectifs, Randy de Puniet, Mike Di Meglio et Kenny Foret, ainsi que les anciens pilotes MotoGP Bradley Smith, Xavier Siméon, Alex de Angelis et Niccolò Canepa.

Le feu dans le paddock de Jerez

La Fédération internationale de motocyclisme a indiqué avoir reçu l’assurance de la part de la Dorna et d’Enel (partenaire de la série en sa qualité de fournisseur d’énergie) que tout serait fait pour que le championnat puisse débuter “dès que possible”, en dépit du travail considérable que cela va imposer aux personnes impliquées dans la mise en place de cette nouvelle compétition.

“C’est un coup du sort terrible”, réagit Jorge Viegas, président de la FIM, “mais je suis certain que tous ceux qui travaillent pour cette nouvelle aventure excitante trouveront la force et la motivation pour dépasser ce malheureux événement et faire de ce championnat un succès. Nous avons hâte de mettre cela derrière nous et sommes confiants quant à l’avenir.”

Lire aussi :

Une enquête est en cours afin de déterminer les causes de l’incendie, qui s’est déclaré dans la nuit alors que les équipes avaient réalisé leur première journée d’essais de la semaine à Jerez. Dans l’attente, la Dorna donne quelques précisions : “La Coupe du monde FIM Enel MotoE est une compétition née de l’innovation, reposant sur des énergies à 100% renouvelables. Cette ambition d’évoluer et d’expérimenter de nouvelles technologies comporte des risques. Il peut toutefois être confirmé qu’aucune moto n’était en charge au moment de l’incendie dans le stand où le feu s’est déclaré.”