Quatrième à l’issue de la première journée du Grand Prix d’Allemagne, Andrea Dovizioso loue les progrès effectués par Ducati sur une piste qui ne lui avait pas été favorable en 2017.

Le vice Champion du monde en titre s’attendait à un tel regain de forme sur le Sachsenring, mais estime qu’il est toujours agréable quand de telles prédictions s’avèrent vraies une fois que la piste rend son verdict.

“C’est sûr qu’on est meilleurs que l’an dernier. Il y a deux Ducati au sommet, c’est la confirmation, et c’est ce à quoi je m’attendais hier, donc je suis content. On est un peu meilleurs partout, ce sont des petits détails partout, et cela a créé une bonne base dès le début, comme à Assen ou Jerez, des circuits où on a eu du mal par le passé, cette année on peut démarrer avec une bonne base.”

Tout n’est pas rose toutefois du côté du numéro 4, puisque selon Dovizioso, l’homme fort reste Marc Márquez. Le leader du championnat se montre en effet constant sur la piste allemande, qui est celle qui comporte le plus grand nombre de tours cette saison, avec 30 boucles à parcourir lors du Grand Prix de dimanche.

“On est plus proches de Marc [Márquez]. L’an dernier, il avait un rythme totalement différent, cette année on est plus proches. Je ne sais pas si on a une chance de nous battre avec lui car aujourd’hui il était rapide, mais surtout constant, ce qui est difficile [à faire] ici, car on dirait que l’usure du pneu arrière est si élevée, plus élevée que l’an dernier.”

“On doit garder les pieds sur terre et continuer de travailler”, met en garde Andrea Dovizioso, lui qui s’est montré le moins véloce des trois pilotes disposant d’une Ducati Desmosedici GP18 sur le Sachsenring ce vendredi.

L’Italien ne se montre en effet pas encore totalement satisfait du comportement de sa machine, mais espère pouvoir effectuer les bons choix dès ce samedi, pour poursuivre son week-end du bon pied.

“Je ne suis pas content à 100% de mes sensations avec la moto, on a essayé un nouveau réglage aujourd’hui, on a vu du positif mais aussi du négatif, ce n’est pas encore clair. La base est bonne, on doit rester calmes et prendre les bonnes décisions.”