Alors que les abandons ont été très rares pendant le GP d’Allemagne, avec une seule chute, et non des moindres, pour Jorge Martín lorsque celui-ci se trouvait à deux tours de la victoire, Fabio Di Giannantonio a dû renoncer dans le neuvième tour. Le team VR46 a décrit la cause de cet abandon comme ayant été “un problème technique”, sur lequel l’équipe devait enquêter, mais le pilote a indiqué avoir subi une perte soudaine de pression de son pneu arrière.

“La sensation que j’ai eue, c’est que tour après tour, je perdais de l’adhérence”, a-t-il expliqué. “J’avais l’impression que le pneu avait déjà fait 30 tours ! Mais ensuite, j’ai compris que la pression du pneu arrière avait baissé. Le voyant indiquant une pression basse est apparu sur mon dashboard. J’ai essayé de continuer en me disant que c’était peut-être juste une alerte et qu’elle pouvait ne pas être correcte. Mais ensuite, ça a commencé à être vraiment dangereux parce que perdais tout le temps l’arrière, donc je me suis arrêté et notre course s’est terminée là.”

“Je faisais très attention à l’usure du pneu et je ne suis jamais passé sur un vibreur de manière rude”, a-t-il ajouté. “On essaye de comprendre. Hormis le pneu, tout semblait aller bien. C’est peut-être à cause de la jante, des valves ou autre. Honnêtement, on ne sait pas.”

Di Giannantonio a fait moins d’un quart d’heure de course avant de rentrer au stand. Parti huitième, il avait glissé de trois places dans le premier tour et se battait alors dans le peloton contre les premières KTM, confiant de pouvoir remonter peu à peu.

“Je suis bien parti. Enfin, mon départ a été très mauvais mais ensuite je me suis tout de suite accroché au deuxième groupe. Je voulais essayer de remonter”, a-t-il expliqué. “C’est dommage, parce qu’à mon avis on avait un très bon rythme, comme on l’a montré [au warm-up}. Je pense que j’aurais pu finir très près du podium en faisant une belle remontée, mais avec des si et des mais on ne va nulle part. Il faut qu’on comprenne ce qui s’est passé pour faire en sorte que ça ne se reproduise pas.”

Après la lourde chute qui l’a blessé à l’épaule vendredi, Di Giannantonio avait terminé 12e de la course sprint et donc manqué les points. Cet abandon vient sanctionner un premier week-end dont il est reparti les mains vides cette saison. Sa position au championnat ne change pas cependant, sa huitième place ayant été préservée par le forfait d’Aleix Espargaró, qu’il devance.

Avec Nina Prognon

Lire aussi :