Les nuages qui surplombent le Circuit de Catalunya-Barcelona n’ont véritablement inquiété personne ce vendredi, pour la première journée d’essais de ce week-end. Avec des températures tout à fait à la hauteur de la saison et l’absence de pluie, ce qui intéressait surtout les pilotes MotoGP était de se positionner dans le top 10 lors de la séance de cet après-midi, déterminante pour accéder directement à la phase finale des qualifications qui seront disputées demain.

Très vite, les pilotes KTM ont pris les commandes, avec un temps de référence établi par Jack Miller en 1’39″212, devant Brad Binder et Pedro Acosta, la Yamaha de Fabio Quartararo installée non loin derrière. Le constructeur autrichien n’a pourtant pas connu un début de roulage très serein, car Binder a subi deux chutes en l’espace de dix minutes, à chaque fois dans le virage 2. Deux semaines après sa série d’accidents lors des essais du vendredi au GP de France, le Sud-Africain a donc à nouveau froissé de la tôle et perdu du temps.

 

Après deux-tiers de séance sagement dédiés à la préparation des courses, le classement s’est animé dans les 20 dernières minutes. Le premier à battre le temps de Miller a été Maverick Viñales, qui a placé son Aprilia 28 millièmes devant la KTM #43. Peu après, Álex Rins profitait du nouveau package aéro de sa Yamaha pour grimper dans le top 5, reléguant Quartararo au septième rang. Aleix Espargaró était quant à lui descendu à la neuvième place mais il n’a pas tardé à répliquer en prenant les commandes à son coéquipier.

Le premier chrono du week-end en 1’38 est venu de Jorge Martín, déjà leader ce matin. L’Espagnol a encore trouvé une amélioration, néanmoins il lui manquait un dixième et demi pour espérer battre le record de la piste, pourtant inscrit sur le mur de son stand comme s’il en avait besoin pour se motiver.

Lire aussi :

Son coéquipier Franco Morbidelli a réussi à se positionner à 38 millièmes seulement tandis que le champion en titre Pecco Bagnaia s’est porté au troisième rang. Désormais, derrière les Ducati et Aprilia, la KTM de Miller n’était plus que huitième. C’est Acosta qui s’est chargé de faire remonter la marque autrichienne dans la hiérarchie, en se portant à 11 petits millièmes du temps de référence alors qu’il restait huit minutes dans cette séance.

Miller et Espargaró ont à leur tour sonné la charge pour faire reculer Martín, et c’est ainsi que le pilote Aprilia a établi un nouveau record avec un tour en 1’38″562. Acosta s’est encore une fois faufilé devant Miller, puis c’est Binder qui a réagi. Seulement 16e après ses deux chutes et le long moment passé dans son stand, le Sud-Africain s’est finalement propulsé à la deuxième place, in extremis pour obtenir son ticket d’entrée en Q2.

Personne n’a pu chiper la première place de cette séance à Aleix Espargaró, vainqueur l’an dernier et auteur cet après-midi du nouveau record de la piste alors qu’il vient d’annoncer son prochain départ à la retraite. Un dixième derrière le pilote Aprilia, Acosta, Bagnaia et Miller complètent le top 5 de cette séance.

Les Français en Q1 avec Márquez

Jorge Martín termine à la sixième place, devant Franco Morbidelli, qui semble avoir gagné en aisance au guidon de la Ducati. Vient ensuite un Enea Bastianini apparu en difficulté ce vendredi avant d’enchaîner de bons tours dans son time attack.

Le top 10 est complété par Álex Rins sur la Yamaha et Maverick Viñales sur l’Aprilia. Tombé en toute fin de séance, Álex Márquez doit se contenter de la 11e place devant son frère Marc Márquez : tous deux devront donc en passer par la Q1 samedi matin. Il en va de même pour Fabio Quartararo, 14e malgré une amélioration en fin de séance, et Johann Zarco, 19e et dernier pilote à avoir tourné dans la même seconde que le leader.

On notera encore les chutes d’Augusto Fernández en fin de séance, les deux chutes de Fabio Di Giannantonio, pourtant un temps bien classé, et une autre pour Fabio Quartararo qui a été piégé dans le virage 5 dans le premier quart d’heure.

 

Les pilotes MotoGP seront de retour en piste samedi à 10h10 pour une demi-heure d’essais libres, avant d’enchaîner avec les qualifications et la course sprint.

GP de Catalogne MotoGP – Essais