Le Grand Prix du Kazakhstan va être reporté par rapport à sa date initiale du mois de juin. Nouvellement ajoutée au calendrier, l’épreuve prévue à Sokol fait office de huitième étape du championnat après l’annulation du GP d’Argentine. Programmé du 14 au 16 juin, il ne pourra pas se tenir à la date prévue à cause d’inondations ayant affecté la zone.

La nouvelle a été annoncée dans une communication conjointe de la Fédération internationale du motocyclisme, l’IRTA, association des équipes MotoGP, et Dorna Sports, détenteur des droits du championnat.

Dans les tuyaux depuis plusieurs années, le GP du Kazakhstan a été officialisé au calendrier MotoGP pour la saison 2023, avant d’être annulé un peu plus de deux mois avant sa tenue. À l’époque, le circuit dessiné par Hermann Tilke près de la grande ville d’Almaty n’était pas prêt, à la fois à cause de travaux d’homologation toujours en cours et des “défis opérationnels mondiaux” pour ce pays voisin de la Russie.

Aujourd’hui, ce sont donc des dégâts occasionnés par des inondations ayant ravagé le nord du pays qui expliquent ce nouveau report, cependant les instances du championnat affirment leur intention de trouver une nouvelle date pour ce déplacement en Asie centrale, sans l’annuler.

“Des conditions météorologiques sans précédent ont entraîné des inondations à travers l’Asie centrale, provoquant une urgence nationale au Kazakhstan et déplaçant une grande partie de la population”, indique la FIM. “Il ne serait pas responsable de la part du MotoGP d’ajouter un fardeau supplémentaire aux autorités ou aux services qui s’efforcent d’aider les dizaines de milliers de personnes touchées à travers le pays.”

Il est indiqué que le Grand Prix est “reporté à une date ultérieure, en 2024”. À ce stade, le calendrier est donc réduit à 20 manches, cependant le GP d’Inde apparaît lui-même incertain. En cas d’annulation, sa date pourrait donc être reprise par le Kazakhstan.

Avec ce nouveau changement de programme, le championnat MotoGP va connaître une longue pause entre le test officiel qui fera suite au GP d’Italie (3 juin) et le GP des Pays-Bas (28-30 juin).

Lire aussi :