En quête du bon équilibre de leur moto, les pilotes officiels Aprilia ont évalué des changements dans leur position de pilotage lors du test mené lundi à Jerez. Aidés par des modifications sur l’ergonomie de la RS-GP, ils ont cherché à moduler leur pilotage, en particulier pour obtenir un gain dans la phase de freinage.

“[Je veux] voir si je peux aider moi-même la moto”, expliquait ainsi Maverick Viñales après avoir, dans un premier temps, fait la lumière sur le problème technique qui l’avait affecté pendant le week-end. “Je ne veux pas trop toucher à la moto parce qu’elle me plaît, juste voir si je peux moi-même l’aider pour mieux m’arrêter. Peut-être que je peux aider au freinage, m’incliner un peu plus vers l’arrière pour voir si je mets plus d’appui sur l’arrière. Mais j’ai besoin de l’aide de l’ergonomie, sinon c’est impossible, je ne peux pas.”

Aleix Espargaró a mené un travail similaire, jugeant qu’il s’agissait d’une “chose positive” sur l’ensemble du programme de la journée. Il expliquait lundi : “J’ai essayé de modifier un peu ma position. Avec la vidéo, on a beaucoup analysé la position des pilotes d’autres constructeurs au freinage et on a vu qu’on pouvait bouger un peu le corps, ce qu’on a essayé de faire. Normalement, quand ça fait longtemps [qu’on a la même], c’est difficile de s’adapter à une nouvelle position, mais ça a fonctionné.”

“Parfois, on devient fou en modifiant la moto un millimètre plus haut, un millimètre plus bas, en relevant un peu les fourches ou quoi, mais au final, ce qui fait la grande différence, c’est le corps car c’est la plus grosse partie de la moto. Donc essayer de bouger le corps en position dynamique est ce qui a le plus gros impact sur les pneus, la maniabilité et le turning, et c’est ce qu’on a essayé de faire.”

“J’ai fait beaucoup, beaucoup de tours avec cette nouvelle position, en essayant de mettre mon corps un peu plus sur l’avant pour mieux stopper la moto et ça fonctionne vraiment bien. J’ai fait beaucoup de tours rapides avec le pneu medium, donc je suis content”, a expliqué le pilote au #41. “Je me suis senti assez à l’aise. Je n’ai pas essayé le pneu soft, mais j’ai senti plus de grip avec le medium, avec lequel j’ai eu beaucoup de mal pendant le week-end. En dehors du fait que la piste avait plus de grip aujourd’hui, j’ai été plus compétitif face aux autres avec le pneu medium, ce qui est positif.”

Directeur technique d’Aprilia, Romano Albesiano a expliqué que ce test avait été divisé en deux parties. L’une d’elles portait sur le développement à moyen et long terme, avec des nouveautés techniques à essayer sur l’ensemble de la moto, en dehors du moteur, évolutions sur lesquelles personne n’a cependant livré de commentaires dans l’équipe. L’autre partie concernait tout ce qui pouvait être adapté avec le matériel existant. “[Cela] consiste à affiner les choses sur la base des résultats des quatre premières courses de la saison. Parfois, peaufiner de petites choses a un gros effet, donc chaque pilote a dédié une partie de sa journée à ce genre de développement”, a-t-il indiqué.

Lire aussi :